DGDT

FLASH

Atelier national pour examiner et valider le projet de décret unique de la loi sur l’aménagement et le développement durable du territoire, ce jour 14 juin 2019.

La loi sur l’aménagement et le développement durable du territoire (LOADDT) vise à assurer la législation et la réglementation des interventions des différents acteurs sur le territoire national en matière d’aménagement du territoire. Elle a été adoptée le 28 mai 2018 par l’Assemblée Nationale et promulguée le 04 juillet 2018.
Pour l’opérationnalisation de la LOADDT des textes d’application conçus sous la forme d’un décret unique ont été élaborés et au regard du caractère transversal de l’aménagement du territoire et des enjeux de développement, l’ensemble des acteurs intervenant dans l’aménagement et le développement durable du territoire sont réunis pour examiner et valider le projet de décret unique. L’atelier se déroule dans la salle de conférences de la Direction générale du développement territorial et est présidé par Madame le Ministre délégué chargé de l’aménagement du territoire.

Atelier de communication sur les procédures d’instruction des dossiers de changement de destination de terrains et de changement de destination de réserves administratives (CDT/CDRA).

20 août 2019, dans la salle de conférences de la Direction générale du développement territorial se tient un atelier de communication sur les procédures d’instruction des dossiers de changement de destination de terrains et de changement de destination de réserves administratives (CDT/CDRA).

L’application des dispositions législatives et règlementaires pour le changement de destination de terrains et de réserves administratives obéit à un processus qui implique à la fois plusieurs acteurs avec des rôles différents.
Dans la pratique, les dispositions législatives et règlementaires encadrant le processus d’instruction des demandes de changement de destination de terrains et de réserves administratives ne sont pas toujours connues et maîtrisées par les acteurs concernés. Ce qui engendre parfois un dysfonctionnement dans le processus d’instruction des dossiers de demandes de CDT/CDRA et les investissements illégaux sur le terrain.
Au regard de cette situation, il apparaît opportun de tenir des ateliers régionaux d’échanges et de renforcement des capacités des acteurs clés sur le processus d’instruction des dossiers de demande de CDT/CDRA afin d’assurer une gestion optimale desdits dossiers et la garantie des investissements des requérants sur le terrain. C’est dans cette optique que se tient l’atelier de la Région du Centre.
Au cours de l’année 2018, la Direction Générale du développement Territorial (DGDT) a reçu et instruit au total cent-trente-douze (132) dossiers de demande de changement de destination de terrains et soixante (60) dossiers de demande de changement de destination de réserves administratives, sollicités par les requérants de neuf (09) régions sur treize. Parmi ces régions, celle du Centre est la plus représentative avec cent-neuf (109) dossiers reçus et instruits.

Mission de suivi-évaluation de la mise en œuvre du Programme Intégré de la Vallée de Samendéni (PDIS) et de la Grappe Huilerie de Bobo-Dioulasso (GHB)

Le premier jour de la mission de suivi-évaluation de la mise en œuvre du Programme Intégré de la Vallée de Samendéni (PDIS) et de la Grappe Huilerie de Bobo-Dioulasso (GHB) est ponctué par plusieurs rencontres : visites de courtoisie et d’informations aux autorités politiques et administratives de la Région des Hauts-Bassins et rencontre de cadrage avec les responsables du Programme de Développement Intégré de la Vallée de Samendéni (PDIS) et ceux de la Grappe Huilerie de Bobo-Dioulasso.

Face à la faiblesse des capacités productives de l’appareil économique avec pour corollaire la faible compétitivité de l’économie nationale, le Burkina Faso a fait l’option des pôles de croissance pour dynamiser les secteurs porteurs de croissance et accélérer la transformation structurelle de l’économie. Le processus de construction l’agropôle de Samendéni et de la Grappe Huilerie de Bobo-Dioulasso s’inscrit dans l’optique de la mise en œuvre de cette vision intégré de développement.

L’agropole de Samendéni prend progressivement forme et l’implémentation de la Grappe Huilerie de Bobo-Dioulasso avance. Ainsi, la mission de suivi terrain permet de constater de visu les réalisations et les chantiers en cours dans le cadre de la préparation desdits pôles. Elle a aussi le mérite d’être un cadre d’échanges directs avec les acteurs concernés afin de recueillir leurs préoccupations et d’apporter un appui-conseil.

PDIS, émergence d’un pôle de croissance

jour 2 de la mission : à la découverte des composantes du Programme de Développement Intégré de la Vallée de Samendéni (PDIS).

Le barrage de Samendéni à 50km au Nord-Ouest de Bobo-Dioulasso a une capacité de stokage de 1.050.000.000 m3. La mise en eau a eu lieu à partir du 07 juillet 2017.

La Centrale Hydroélectrique avec une production annuelle de 18 Gwh. Le montage des turbines est en cours pour parachever l’ouvrage.

Les aménagements hydroagricoles : 17 sites à aménager ; superficie totale à irriguer avec maitrise totale de l’eau 21 000 ha. L’aménagement de 3 sites a démarré en fin 2018.

La zone Agro industrielle de Bama : un site de 100 ha à aménager et à viabiliser. Elle sera alimentée par l’électricité produite par la Centrale électrique du barrage.

Le recalibrage du Mouhoun sur 195 km : aménagement du fleuve pour servir de canal principal d’irrigation des plaines aménagées et pour développer les activités agro-sylvo-pastorales et piscicoles et le petit transport fluvial.

Le tourisme et l’hôtellerie : il est prévu la construction d’un hôtel touristique perché sur le lac du barrage et qui donnera une vue panoramique du vaste plan d’eau digne d’un océan.

La pêche et la pisciculture : prévision d’une station aquacole et d’unités de production piscicole intensive.

Le Plan de Gestion environnementale et sociale (PGES) : plusieurs actions en faveur des populations ; indemnisations, aménagement des sites de recasement, réalisation De systèmes d’adduction d’eau potable simplifiée, aide à la construction, construction d’infrastructures communautaires etc.
Le PGES est apuré en ce qui concerne les réalisations faites ou en cours.