DGDT

Session extraordinaire de la Commission nationale d’aménagement et de développement durable du territoire (CNADDT): Examen et approbation des schémas directeurs de Kongoussi, Toma et Zorgho

La Commission nationale d’aménagement et de développement durable du territoire (CNADDT) s’est réunie en session extraordinaire du 09 au 10 novembre 2022 dans la salle de conférences de la Direction Générale du Développement Territorial en vue de procéder à l’examen et à l’approbation des Schémas Directeurs d’Aménagement et d’Urbanisme (SDAU) des communes urbaines de Kongoussi, Toma et Zorgho. Les travaux ont été présidés par M. Norbert S. Kohoun, chargé de mission au ministère de l’économie, des finances et de la prospective, représentant le Secrétaire Général dudit département.

Le Schéma Directeur d’aménagement et d’urbanisme (SDAU) est un instrument de planification à moyen et long termes qui fixe les orientations du développement des agglomérations urbaines. C’est un document au contenu multisectoriel qui intègre et coordonne les objectifs de l’Etat, des Collectivités territoriales, des établissements publics ou privés en matière de développement urbain durable au niveau communal.

L’objectif général de la présente session extraordinaire, selon Norbert S. Kohoun, était de statuer sur les projets de SDAU de Kongoussi, de Toma et de Zorgho en vue de leur approbation par la CNADDT pour permettre leur adoption en Conseil des Ministres. Pour réaliser cet objectif, il s’est agi au cours des travaux de :

  • examiner les projets de SDAU afin de s’assurer que leurs orientations et projections sont en phase avec les référentiels sectoriels, nationaux et communautaires de planification, de vérifier que les aspects cartographiques sont conformes aux normes cartographiques en vigueur au Burkina Faso ;
  • relever les insuffisances et apporter des contributions pour améliorer la qualité des SDAU ;
  • approuver les projets de SDAU de Kongoussi, de Toma et de Zorgho.

L’examen et l’approbation des schémas directeurs ont été centrés sur la vérification que leurs orientations et projections sont en phase avec les référentiels sectoriels, nationaux et communautaires de planification, en s’assurant aussi que les aspects cartographiques sont conformes aux normes cartographiques en vigueur au Burkina Faso.

Conformément à l’article 44 de la loi n° 0024-2018/AN du 28 mai 2018 portant loi d’orientation sur l’aménagement et le développement durable du territoire (LOADDT), les projets de SDAU doivent être soumis à l’examen et à l’approbation de la Commission nationale d’aménagement et de développement durable du territoire (CNADDT).

Au terme de ses travaux, la CNADDT est assurée, après prise en compte des observations et autres contributions des participants que les projets SDAU sont en cohérence avec les orientations du schéma national d’aménagement et de développement durable du territoire (SNADDT), des autres politiques et instruments de planification sectoriels, etc., avant leur transmission en Conseil des ministres pour adoption.

Les contributions apportées par les participants sont relatives à la crise sécuritaire, aux litiges fonciers, aux différentes failles des textes régissant la question foncière, etc. A toutes ces préoccupations, diverses propositions d’activités de développement ont été préconisées pour enrichir les documents qui serviront de base pour l’élaboration des SDAU restants.