DGDT

« Une entreprise isolée est potentiellement en danger dans une conjoncture économique hautement concurrentielle » dixit Roger NAMA, Responsable de la composante 1 du PADEL

Equipe du PADEL, Roger NAMA, Responsable de la composante 1 (Milieu)

La composante 1 du Programme d’Appui au Développement des Economies Locales (PADEL) vise à redynamiser les filières les plus porteuses du tissu économique local. Dans le cadre de la mise en œuvre de ses activités, elle a tenu le 7 septembre 2020 à Dédougou, un atelier de structuration des filières porteuses à travers la mise en place de grappes d’entreprises.

Un 1er atelier régional tenu en janvier 2020 avec les acteurs des filières agro-sylvo pastorales avait permis d’identifier les filières porteuses prioritaires de la région de la Boucle du Mouhoun. Il s’agissait des filières sésame, karité et volaille.

Cependant, plusieurs difficultés menacent le développement harmonieux des filières porteuses. Sont de celles-là, la très faible organisation des acteurs des filières, le faible appui aux acteurs des filières ; la non- maîtrise du circuit de commercialisation par les organisations de producteurs ; l’absence d’un cadre de concertation entre les différents acteurs des filières et l’absence de système d’information sur le marché des filières. L’espoir et l’engouement que suscite les filières au niveau des producteurs de la région méritent d’être soutenus par des actions visant à dynamiser ces filières. D’où la tenue du présent atelier sur la structuration des filières porteuses à travers la mise en place de grappes d’entreprises. Les grappes d’entreprise ont entre autres pour objectif le développement de l’innovation sous toutes ses formes, l’amélioration de la compétitivité des acteurs et de leur positionnement sur le marché.

Membres de la grappe volaille

Initié par la composante 1 « Développement des filières économiques porteuses et transformation des unités de production informelles » du PADEL, l’enjeu de l’atelier était triple : – sensibiliser les acteurs des filières concernées sur l’importance de la structuration en grappes d’entreprise – Présenter les textes réglementaires et élire les dérangeants de la grappe – élaborer un plan de développement stratégiques des grappes qui seront créées

Durant cinq jours producteurs, commerçants, transformateurs et transporteurs ont pu appréhender le concept de grappe, les éléments constitutifs d’une grappe, l’importance de la grappe pour la promotion des filières économiques porteuses et la démarche pour la mise en place d’une grappe. Il s’agissait aussi pour la composante 1 du PADEL d’accompagner les participants à l’atelier à élire les dérangeants des différentes grappes.

Ainsi, 3 bureaux composés de quatre (4) membres ont été mis en place : le bureau de la grappe sésame celui de la grappe karité et le bureau de la grappe volaille.

Membres du bureau de la grappe karité

Pour Elizée B. SAMA producteur de sésame, président de l’Union régionale des producteurs de sésame de la Boucle du Mouhoun et nouveau président de la grappe sésame, la mise en place des grappes constitue une opportunité pour eux car elle va permettre de développer la filière.

Elizée B. SAMA producteur de sésame, président de l’Union régionale des producteurs de sésame de la Boucle du Mouhoun et président de la grappe sésame

Roger Nama, responsable de la composante 1 du PADEL a salué la mobilisation et l’implication des acteurs des filières. Pour lui, une entreprise isolée est potentiellement en danger dans une conjoncture économique hautement concurrentielle

Cet atelier est la première d’une série d’ateliers prévue se tenir aussi dans les régions du Centre-Est, de l’Est, du Centre-Nord, du Centre-Sud, et du Nord.