DGDT

Développement local: la commune de Bani dans la région Sahel procède à la réception provisoire d’infrastructures socio- économiques

Mardi 5 novembre 2019, les autorités locales et la population de la commune de Bani ont assisté à la réception provisoire d’infrastructures socio-économiques au profit de la commune.

Hall central de marché

Dans le cadre de la mise en œuvre du PNDES, le gouvernement Burkinabé a lancé en novembre 2016, dans la région du Sahel, la phase pilote du Programme d’Appui au Développement des Economies Locales (PADEL). D’un cout global de 396 123 525 720 Francs CFA, le PADEL est un Programme dont la finalité est de lutter efficacement contre la pauvreté à travers la création de richesses au niveau local et la réalisation d’infrastructures socio-économiques et énergétiques.

Dans le cadre de son opérationnalisation, plusieurs actions y ont été dejà menées à travers les différentes composantes du programme : il s’agit notamment du  renforcement des capacités de gestion de 797  promoteurs d’unités de production informelle , de l’aménagement d’un site maraicher (Dambam), de la construction de deux marchés à bétail (Koutougou, Titabé), de deux gares routières (Dori, Seytenga), de plus de trois cents boutiques marchandes et du financement de 617 micro entreprises promues par les femmes et les jeunes. Aujourd’hui, l’impact du Programme ainsi que son éclat est de plus grand dans la région du Sahel. En effet, la commune Bani a réceptionné ce matin de nouvelles infrastructures socio-économiques.

Latrines

 Situées à Gangaol, ces infrastructures sont: un hall central de marché de 64 places, une boucherie double face de 6 places, 2 blocs de latrines et 2 parkings. Elles ont été réalisées avec l’appui financier du gouvernement Burkinabé, et l’appui technique du PNUD, responsable de la composante 2 du PADEL.

Boucherie

Le 2eme adjoint au maire de la commune de Bani, Boubacar DICKO et sa délégation ont pu visiter les infrastructures en vue de s’assurer de la qualité des travaux réalisés. Il s’est dit satisfait et la commune tout comme la population verront leurs conditions changer avec la réalisation de ces infrastructures.

Afin d’assurer la pérennité de ces infrastructures, les bénéficiaires ont saisi l’occasion pour échanger sur la mise en place d’un comité de gestion.

Échanges sur la mise en place d’un comité de gestion des infrastrutures

Notons que dans les jours à venir et toujours dans la région du Sahel, c’est Sampelga, Solhan, Sebba et Titabe qui, en plus de boutiques, réceptionneront les mêmes infrastructures.