DGDT

Décentralisation au Burkina Faso

Du 23 au 25 octobre 2019, la Direction générale du développement territorial (DGDT) tient à Koudougou un atelier  de finalisation de collecte de données et de rédaction du rapport annuel 2018 de mise en œuvre de la Stratégie d’appui à la décentralisation (SAD-MEF). La cérémonie d’ouverture de l’atelier a été présidée par le Directeur du développement local et régional (DDLR), Felix Charles DALLA.

Au Burkina Faso, la politique de décentralisation selon le cadre législatif et réglementaire consacre le droit des collectivités territoriales à s’administrer librement et à gérer des affaires propres en vue de promouvoir le développement à la base et de renforcer la gouvernance locale. Elle est accompagnée d’une déconcentration des services de l’Etat dans le but de renforcer les capacités d’action des Collectivités Territoriales.

C’est dans cette optique et conscient de son rôle dans la réussite du processus de décentralisation que le MINEFID s’est doté en 2013 d’une Stratégie d’Appui à la Décentralisation (SAD-MEF, 2013-2020). La SAD-MEF a pour ambition de contribuer à un meilleur accompagnement du processus de décentralisation à travers une coordination efficace et une mise en cohérence des interventions du MEF.

C’est dans le cadre du suivi de la mise œuvre des activités de la SAD-MEF que se tient le présent atelier dont l’objectif est de finaliser la collecte de données de mise en œuvre de la SAD-MEF et de rédiger le rapport annuel 2018. Ces données concernent entre autres les investissements et le renforcement des capacités des Collectivités territriales, les équipements et les études réalisées au profit des CT.

Organisée par l’équipe coordinatrice de suivi de la mise en œuvre de la SAD-MEF (DDRL), l’atelier a connu la participation de toutes les structures centrales du MINEFID.